• Culture urbaine & street food

    Si vous n’avez pas encore de plan pour demain, sortez faire un tour à l’heure du déjeuner. Laissez vos pas vous mener vers Le Carreau du Temple, le nouveau lieu à la mode du 3e arrondissement. Ce week-end, cet endroit se transforme en temple de la street food, autrement dit de la cuisine de rue. La promenade gustative qui vous attend va faire saliver vos papilles ! Baladez-vous au milieu des food-trucks rassemblés pour l’occasion, participez à l’un des barbecues géants, goûtez aux cocktails expérimentaux du bar, découvrez les installations insolites ou installez-vous tout simplement aux tables géantes situées dans les Halles. Celles-ci accueillent gratuitement les visiteurs pour déguster, dans une ambiance de franche camaraderie, de délicieux mets et de savoureuses boissons. Le parrain de cet événement n’est autre que le célèbre chef Thierry Marx qui a prévu de concocter de bons petits plats sous vos yeux ébahis.

    Mais bien plus qu’un événement culinaire, ce rendez-vous est aussi un festival urbain où l’on parle musique, sport et culture.

    En effet, une exposition qui se nomme « Ma cantine en ville » y est organisée, tout comme des ateliers de street food, des cours de sport, des sets de DJ et des projections. Plus de 600 photos et bandes sonores de films et concerts seront diffusées en partenariat avec le festival Kiosquorama.

    Rendez-vous sur le site pour connaitre le programme !

     

    0
  • Damoiselles, damoiseaux, allons chez Monseigneur

    Vendredi, septembre 12, 2014 , , , , , 2

    On profite en ce moment d’un climat plutôt agréable, digne d’un été indien. Pour autant, le froid et la pluie vont vite revenir frapper à notre porte, nous obligeant ainsi à abandonner les terrasses et à nous mettre à l’abri. L’occasion de tester les nouveaux clubs « couverts » de la capitale comme Le Monseigneur qui ouvre ses portes ce soir (le 12/09) au 94 rue d’Amsterdam !

    Donc, si vous n’avez rien de prévu, rendez-vous à la soirée de pré-ouverture de ce temple du clubbing qui a pris ses quartiers dans un ancien cabaret russe des années 30. Près de 400 personnes peuvent y pénétrer, à la fois pour profiter d’une programmation house, disco, hip-hop et techno, mais aussi pour assister à des concerts, aftershows et showcases d’artistes français et d’invités internationaux.

    Situé près de Pigalle, dans le 9e, ce nouveau lieu est tenu par des membres de Sonotown, de 75021, de Vice et du Baron qui ont bien l’intention de proposer « des expériences inédites mêlant qualité et intimité dans une ambiance chaude et festive » ! De belles promesses qui seront, sans aucun doute, tenues avec cette équipe d’expérimentés aux commandes.

    Pour connaître la programmation à venir, allez sur la page Facebook ou sur le site du club.
    Ils vous tiendront informer des artistes présents le week-end mais aussi pendant la semaine à partir du 9 octobre!

    Monseigneur

    2
  • New-York : épisode 5 – où passer la soirée ?

    Vos journées à New-York sont, sans aucun doute, bien remplies mais il faut absolument garder de l’énergie pour profiter de la vie nocturne ! Big Apple montre un autre visage une fois la nuit tombée. Tandis que le ciel s’assombrit, la lumière des panneaux publicitaires devient de plus en plus éblouissante. Dans la pénombre, les buildings, désormais éclairés, dominent encore davantage la ville. New-York brille ainsi de milles feux, comme une citée illuminée sortie tout droit d’un rêve. Il est donc impératif de découvrir cette autre facette de la ville. Mêlez-vous aux autochtones, noyez-vous dans l’effervescence des concerts et évènements sportifs, rendez-vous dans les lieux branchés, admirez les vues à couper le souffle des rooftops… Pour cela, mettez donc vos plus beaux apparats et faites comme les working girls et les golden boys bien apprêtés. Tous lèvent la main pour appeler un taxi jaune qui les emmènera dans les quartiers qui s’animent après 19h.

    Cependant, avant de prendre la poudre d’escampette vers les restaurants ou autres bars, il faut se renseigner sur les évènements prévus pendant votre séjour.

    Des concerts et de la sueur !

    De nombreux concerts sont organisés au Madison Square Garden mais ils sont souvent hors de prix. En revanche, il ne faut pas rater les matchs de basket qui ont lieu au même endroit et qui valent le déplacement. En si prenant à l’avance, les places sont peu chères (certaine sont à $25). La mise en scène d’avant match et de la mi-temps est incroyable sans parler de l’ambiance qui est survoltée. Tout le monde vibre au rythme des rebonds du ballon et suit le chrono qui défile. Plus qu’un événement sportif, c’est un véritable spectacle qui se déroule devant une foule en délire. Prenez des hot-dog à savourer dans les gradins et des gants géants en mousse que vous agiterez en scandant le nom de votre équipe !

    Pour découvrir les évènements organisés au Madison Square Garden et les prix, rendez-vous sur le site.

    Vous souhaitez plutôt découvrir le baseball ? Alors allez au stade de Brooklyn au Yankee Stadium pour voir jouer l’équipe de New-York. L’ambiance est décontractée et les spectateurs regardent le jeu en sirotant une bière et en mangeant des chips au fromage. À faire au moins une fois même si vous ne comprenez pas les règles ! Rendez-vous sur le site des compétitions pour acheter des billets. Attention, il faut s’y prendre à l’avance pour bénéficier de tarif attractif.

    Et avez-vous pensé au cinéma ? Ça peut vous paraître un peu dommage de passer une soirée devant un écran à New-York mais je vous promets que ça vaut le détour. Pour ma part, avoir vu Godzilla fut un véritable spectacle. Les américains ont une façon bien à eux de regarder un film. Ils sautent de leur siège, crient pour soutenir les protagonistes (Godzilla en l’occurrence), applaudissent, sifflent et mangent leur pizza XXL comme à la maison. Et puis c’est un bon moyen de voir un film avant la France !

    Enfin, le jazz est très réputé à New-York. Vous pouvez aller en écouter dans l’un des plus anciens clubs qui se nomme le Blue Note dans West Village. Cet endroit a vu défiler les plus grands noms du jazz ! Prenez une table pour être sûr d’être bien placé ou pensez à réserver. À tester absolument.

    Prenez de la hauteur, mangez exotique et partez à la chasse aux bars cachés !

    Et si on s’en jetait un petit sur le toit d’un immeuble pour profiter de la vue ? New-York regorge de rooftops d’où il est possible d’admirer les différents quartiers de Manhattan. Boire un verre, danser, diner, bruncher… on peut tout y faire. Il suffit de trouver les bons endroits.

    Quartier de Midtown - (Vue sur l’Empire State Building)

    Pour commencer, rendez-vous au célèbre 230th de la 5ème avenue près du Flatiron et non loin de l’Empire State Building. Lorsque vous êtes à l’accueil, allez tout au fond et prenez l’ascenseur jusqu’au 20e étage. Vous allez découvrir un grand espace lounge aux canapés douillets et aux façades vitrées qui offrent une vue incroyable sur l’île. Mais le mieux est encore de monter sur le toit où se trouve une terrasse en teck entièrement aménagée avec des palmiers tout autour. Commandez un mojito auprès des serveuses à la plastique parfaite et laissez-vous tenter par les peignoirs qui vous seront prêtés s’il fait un peu froid. Comptez entre $15 et $20 le cocktail que vous siroterez en scrutant les buidings et $30 pour le brunch.

    Si vous avez un penchant pour la cuisine mexicaine, les tacos et la téquila, le bar sur le toit du Pod 39 va vous séduire. Absolument exceptionnelle, la terrasse est bordée d’arches en briques derrière lesquelles se trouve une forêt de gratte-ciel. L’une des vues les plus époustouflantes de Midtown.

    Vers Midtown East, entre Park Avenue et Lexington, est situé le Renaissance 57, rooftop de l’hôtel Marriott. Il faut se rendre au 16e étage pour découvrir la terrasse, le bar et surtout la vue fantastique sur le Chrysler Building. Très relaxant, l’endroit est confortablement aménagé. Parfait pour se détendre. On trouve également sur le toit un restaurant français. Parfait si vous êtes nostalgique de notre chère gastronomie.

    Plus en direction de Midtown West se trouve un très beau rooftop typiquement new-yorkais qui offre une magnifique vue sur l’Empire State Building. Celui-ci est situé au 13e étage du Refinery hôtel. Vous pouvez vous y rendre à partir de 16h pour boire un excellent cocktail sur fond de musique branchée. Cependant, ne vous laissez pas tenter par la nourriture proposée qui est assez banale et chère.

    Toujours à Midtown West, The Roof offre une vue sur l’écrin de verdure de la grosse pomme. J’ai nommé Central Park ! Montez au 29e étage du Viceroy. Vous allez y découvrir une terrasse dont la décoration est entièrement inspirée de la mer. Cocktails, bières, vins internationaux et petite restauration figurent au menu. Tendez l’oreille pour apprécier l’ambiance musicale assurée par des DJ de qualité.

    C’est un magnifique rooftop appelé Upstairs qui est installé au 30e étage du Kimberly Hotel. Celui-ci a l’avantage d’être ouvert été comme hiver grâce à sa véranda rétractable. Pour $18, vous profiterez d’un cocktail avec une vue époustouflante sur la ville et surtout sur le Chrysler Building. Pourquoi ne pas admirer le panorama dès l’aube ? Ce rooftop propose, chaque matin, un buffet dressé pour le petit-déjeuner et un brunch le week-end.

    Garment District (vue sur Times Square)

    Pour admirer Times Square d’en haut, il faut grimper au sommet du Dream Hotel où se trouve le bar l’Ava Lounge. La décoration intérieure est très design, tout comme celle de la terrasse. Il est conseillé d’arriver très tôt pour dénicher une place car le toit est pris d’assaut dès l’heure de l’happy hour. Il est recommandé de goûter aux pizzas et foccacias pour accompagner votre cocktail car elles sont véritablement succulentes ! Par contre, les prix sont assez excessifs et l’environnement assez bruyant. Vous serez prévenu !

    Place à l’une des dernières terrasses inaugurées à New-York. Le Sky Room, rooftop de l’hotel Fairfiels Inn & Suites. Vous admirerez, depuis le 33e étage, la vue la plus haute donnant sur Times Square. Allez-y de jour comme de nuit, la vue vaut véritablement le déplacement… à l’inverse du personnel peu chaleureux.

    Pour prendre un verre dans le bar panoramique le plus classe de New York, une seule adresse : le Skylark. On peut admirer depuis le 30e étage, les panneaux lumineux de Time Square, le Chrysler building et l’Empire State Building. Manhattan est, depuis tout la haut, absolument magique.

    Vous pouvez aussi vous rendre au Rose ou Jade Bar du Gramercy Park Hotel. Les new-yorkais s’habillent de façon très branchée et classe pour s’y rendre en after work. Ils se détendent grâce à la lumière rouge tamisée en écoutant un live de blues ou de jazz. Le décor est somptueux avec un style bohème et des murs en velours. Les cocktails sont également à tomber. Tenue correcte exigée pour se noyer dans la foule des célébrités qui rodent dans le Rose bar, derrière le Jade bar, assez sélecte et équipé d’un billard.

    Meatpacking District (vue sur l’Hudson River)

    Meatpacking District offre l’un des plus célèbres rooftops de Manhattan. J’ai nommé le Bain du Standard. Pour y accéder, faites la queue sur le côté de l’hôtel et arrivez avant 23h le week-end pour ne pas rester à la porte. De nombreuses réceptions sont organisées dans ce lieu qui compte, chaque week-end, de nombreux VIP au m2. Cette boîte, assez atypique, dispose d’un jacuzzi intérieur prés du bar. Prévoyez votre bikini parce que boire un cocktail dans la mousse en admirant la vue est tout simplement magique. Ensuite, grimpez d’un étage et foulez la fausse pelouse du toit. Asseyez-vous dans un fauteuil, buvez un cosmopolitan et regarder l’Hudson River et le New Jersey. Pour peu, on se croirait au paradis.

    Dans le quartier de trouve aussi le Gansevoort hôtel. Comptez entre $30 et $60 la soirée. On peut y aller pour profiter d’un after work ou pour faire la fête près de la piscine. Différentes salles permettent de discuter, danser ou écouter mixer un Dj. Attention, il faut y aller relativement tôt pour ne pas attendre.

    Enfin, le dernier bar du quartier dont j’aimerai vous parler est le Provocateur. Il se trouve dans l’hôtel Gansevoort cité ci-dessus. Vous y serez accepté si vous avez la plastique d’un mannequin ou un gros compte en banque. En effet, à l’intérieur déambulent des femmes ressemblant à des mannequins et des hommes qui multiplient les bouteilles de champagne hors de prix pour en mettre plein la vue. La clientèle étant très séductrice, l’atmosphère est sensuelle, voire surtout sexuelle. Il faut dire que le décor est propice à la drague avec la reproduction d’un parc, de ses arbres et de ses balançoires sans parler de la musique mixée par de très bons Dj. Cependant, sachez que l’entrée est très sélective et qu’à moins d’être Cara Delevingne ou un beau milliardaire ténébreux, vous ne pourrez pas profiter du lieu.

    Pour dîner, le Spice Market est à ne surtout pas manquer. Fréquenté par une clientèle branchée et relativement aisée, ce restaurant asiatique possède un décor tout simplement magnifique. L’ambiance est feutrée et intime, le personnel très accueillant, mais surtout les plats sont délicieux. La cuisine est en effet raffinée et très goûteuse : testez le poulet au curry et le riz à l’œuf et au gingembre… un délice épicé pour les papilles qui voyageront, à chaque bouché, aux pays des Mille et Une Nuits.

    Un autre restaurant vaut réellement le détour. Il s’agit du Buddakan, un restaurant thaïlandais et chinois aussi beau que bon. Il faut donc réserver longtemps à l’avance pour profiter de la beauté du lieu et de la qualité des plats parmi lesquels les dimsum, les crevettes à l’aigre-douce et les mets à base d’ananas… Demandez à être placé dans l’immense salle principale où se trouvent de magnifiques lustres et une très belle et grande table. Le décor est grandiose. Pour la petite histoire, ce lieu avait servi de décor dans le film Sex and the city.

    Hell’s Kitchen

    Hell’s Kitchen abrite le très hype Ink48 (photo en début d’article). Un hôtel où se trouve, au sommet, le rooftop Press Lounge. Il faut prendre l’ascenseur pour découvrir tout en haut une vue à couper le souffle ! Vous pénétrez tout d’abord dans une salle feutrée, et en partie vitrée, aménagée par des fauteuils disposés ça et là devant une cheminée à l’éthanol qui réchauffe l’atmosphère. Le mieux est encore d’aller à l’extérieur pour s’asseoir prés du grand bassin d’eau qui ressemble à une piscine. De cet endroit il est possible de voir les enseignes publicitaires et les hauts gratte-ciel de Times Square.

    Vous avez un portefeuille bien rempli et vous souhaitez passer la soirée dans un endroit assez original ? Alors montez jusqu’à l’Hudson Lodge. Située sur le toit de l’Hudson Hôtel, la terrasse va littéralement vous plonger dans l’ambiance d’un chalet sorti tout droit d’une station de ski très luxueuse. Les cocktails sont très bons et originaux, notamment celui à base de chocolat et de citrouille. Goûtez aussi au bretzel chaud au fromage et à la moutarde. Dégustez-les sur les fauteuils recouverts de fourrure tout en admirant les grizzlys géants en peluche ou les têtes d’animaux disposées un peu partout !

    Pour une ambiance 100% française, rendez-vous au XVI Bar qui offre une très belle vue sur Times Square. Montez au 16e étage et découvrez la décoration inspirée de l’époque de Louis XVI. C’est chic mais un peu kitch tout de même.

    Upper West Side

    Célèbre pour avoir servi de décor à la série Gossip Girl, l’Empire Hotel propose une terrasse au 12e étage qui offre une vue sur le Lincoln Center et Central Park. La jeunesse branchée s’y donne rendez-vous pour écouter du rock, de la pop, du hip-hop et du reggae jusqu’à 3h du matin. En revanche, ne vous attendez pas à une nourriture exceptionnelle et n’y allez pas pour parler tranquillement car l’intérieur est assez bruyant.

    TriBeca

    Direction TriBeCa pour se rendre à l’hôtel James ! Flambant neuf, celui-ci propose deux bars sur son toit. Le premier se nomme le Garden et ressemble d’avantage à un jardin aménagé où on peut déjeuner. Le véritable rooftop Jimmy se trouve bien plus haut. Il faut monter l’escalier puis prendre l’ascenseur pour y accéder. Le bar n’est pas très grand mais la terrasse, qui comprend une piscine, est chic et tendance. Le chef propose par ailleurs une belle gamme de cocktails et prépare ses propres sirops et des jus à partir des herbes de son jardin.

    Soho

    Il y a de nombreux restaurants dans l’île mais seulement quelques uns valent réellement le déplacement. C’est le cas de The Mercer Kitchen qui propose une cuisine inventive et savoureuse mêlant à la fois la gastronomie française et américaine. Comptez entre $30 et $60 pour déguster une pizza à la truffe, des boulettes de viandes sur un lit de linguines ou un plateau de fruits de mer. Un vrai régal !

    Original et conceptuel, Beauty and Essex est un bar caché dans Soho auquel on accède derrière un commerce lambda. Tapas et cuisine américaine sont proposées dans ce lieu rappelant ceux de la prohibition. Non seulement l’endroit est très sympa mais en plus l’ambiance est typiquement new-yorkaise, autrement dit 100% branchée. Allez-y pour faire la fête mais sûrement pas pour un dîner en tête à tête car le bruit est omniprésent et bien que la cuisine est appétissante, les portions sont assez minimes. Prévoyez un budget assez conséquent car la note grimpe vite.

    East Village

    Du côté d’Alphabet City se trouve un bar caché considéré comme l’un des meilleurs au monde. Pour y accéder, il faut appeler non stop à partir de 15h jusqu’à avoir quelqu’un au téléphone. Cela vous permettra d’effectuer une réservation et d’éviter l’attente qui dépasse parfois 2h le samedi soir. Ensuite, attendez 18h et entrez dans l’échoppe à hot-dog Crif Dogs à l’intérieur de laquelle se trouve une cabine téléphonique. Entrez dans celle-ci, décrochez le combiné puis composez le 1. Au bout de quelques secondes, le mur de la cabine s’ouvre et une hôtesse vous accueille. Vous découvrez alors le Please Don’t Tell, un bar cosy avec une ambiance feutrée et une carte de bons cocktails. Goûtez au célèbre Bourbon au bacon. Aussi surprenant et inattendu que délicieux. Cependant, n’y allez pas pour faire la fête mais plutôt pour discuter dans une atmosphère tamisée car il est interdit de rester debout et de parler fort.

    Long Island City

    On peut aussi passer une très bonne soirée en dehors de Manhattan ! Prenez par exemple le téléphérique en direction de Long Island City. Adepte de la cuisine américaine fusionnée à celle de l’Asie, rendez-vous sur le rooftop Penthouse 808 de l’hôtel Ravel. Vous apercevrez ainsi les lumières de Manhattan tout en dînant. Vous admirerez en plus le Queensboro Bridge et, si vous avez de la chance, le coucher de soleil sur fond de musique lounge.

    Brooklyn

    Il y a aussi de splendides terrasses à Brooklyn ! À 10 minutes de la station de métro Bedford se trouve le rooftop du Wythe Hotel, ancienne usine de textile. Le toit offre une vue incroyable sur les buildings de Manhattan. Jetez en plus un coup d’œil à la décoration intérieure. Très minimaliste, elle met surtout en valeur les matériaux comme la brique, le béton ciré et le bois. Le tout confère une ambiance loft des plus agréables. Sirotez un verre dans ce décor typiquement new-yorkais vous reviendra à $12 environ mais prévoyez un autre endroit pour diner car aucune nourriture n’est servie.

    Vers Williamsburg se trouve Union Pool. C’est à la fois un pub et une salle de concert qui dispose, en plus, d’un espace extérieur. La convivialité est de mise dans ce lieu très complet où se rencontrent les new-yorkais branchés, les étudiants et les gens du quartier. Laissez-vous tenter par les concerts amateurs en semaine ou tapez du pied en écoutant la musique des années 60 que diffuse le bar. Pour garder un souvenir, prenez-vous en photo grâce au vieux photomaton.


    Attention, n’oubliez pas que pour avoir accès aux bars et rooftops, et surtout pour siroter des cocktails, vous devez impérativement présenter votre passeport qui prouvera que vous avez 21 ans ou plus. Et oui, aux Etats-Unis, l’âge légal pour boire de l’alcool n’est pas 18 ans ! Enfin, tâchez de bien vous vêtir pour entrer dans ces lieux prestigieux même si de nombreux américains parviennent à passer la sécurité en tennis et polaire. D’autres rentrent en mini avec des talons à paillettes de 12 cm. De ringard à vulgaire, tous les styles sont à Manhattan ! Comme quoi la classe n’est pas innée…

    Wythe Hotel

    230 Fifth

    Skylark

    VXI

    Standard

    StandardRefinery

    Pod  39

    Provocateur

    Mercer

    Please don't tell

    Ava Lounge

    Gansevoort

    Beauty and Essex

    Buddakan

    Hudson Lodge

    Spice Market

    Jade et Rose Bar

    Empire Hotel

    carousel_934

    Penthouse888

    Union Pool

    Kimberly Hotel

    5
  • New-york : épisode 4 – où casser la croute ?

    Les journées sont longues et épuisantes. Vous marchez sans doute beaucoup mais il est nécessaire de faire des pauses pour se restaurer ! Voici une petite liste de ce que j’ai pu tester ou des adresses qui m’ont été chaudement recommandées pour déguster un agréable déjeuner ou brunch.

    Rien de tel qu’un bon petit déjeuner pour être en forme.

    Vous avez déjà mangé de véritable donut ? Dunkin’ Donuts est réputé pour en faire de très bons et il y en a en plus à tous les coins de rue ! Au sucre, fourré à la crème, à la confiture, à la mousse au chocolat, à la compote de pomme, à la gelée, avec des pépites… ils sont tous à tomber par terre.

    Le donut est à $1 et la chaîne propose souvent des promotions sur les boîtes de 12. L’enseigne fait aussi de très bons chocolats chauds, du café et des croissants garnis d’œuf sur le plat et de bacon. Attention, les boissons sont toujours extrêmement chaudes.

    Pour le déjeuner, les fast-food vont vous tendre les bras !

    McDo, Burger King, Taco Bell, Wendy’s… mais rien ne vaut, pour ma part, Five Guys !!

    C’est gras mais putain de merde qu’est ce que c’est bon !

    Vous avez le choix entre différents burgers et des hot-dogs dans lesquels vous ajoutez des suppléments. Exemple : gros cornichons, copeaux d’oignons frits, sauce barbecue, piment, bacon, fromage… Tous les menus sont accompagnés de frites maison et de boisson à volonté. Sachez-le, dans les fast-food américains, vous pouvez reprendre autant à boire que vous le souhaitez. Enfin, pour vous faire patienter, Five Guys propose en plus de vraies cacahuètes à picorer. Profitez-en, c’est gratuit ! Pour ma part, mon menu traditionnel contenait un hot-dog composé d’une bonne saucisse grillée, de fromage bien fondant, d’oignons frits et de bacon qui croustille sous la dent.
    Vous retrouverez les restaurants de cet enseigne un peu partout dans Manhattan. Retrouvez les adresses sur leur site.

    Vous êtes plutôt burger ? Sans hésiter, allez chez johnny’s rocket !

    Ce diner va vous plonger dans les années 50 aux États-Unis. Décoration typique avec banquette en vinyle rouge et juke-boxe. Le smiley dessiné avec du ketchup dans l’assiette de frites est le symbole de la maison. Je ne peux indéniablement pas résister à leur burger double steak, fromage, bacon et onions rings. Le gras coule sur les doigts dès la première bouchée et la bouche n’est pas assez grande, du moins la mienne, pour croquer entièrement dans cet énorme burger ! Choisissez un Dr Pepper, des frites (servies à volonté) et dégustez. En dessert, il faut goûter au milkshake beurre de cacahuètes et chocolat. 20 minutes de plaisir intense pour 10 ans sur les hanches.  Mais c’est tellement bon qu’il serait dommage de s’en priver.

    Très réputé, foncez aussi au Shake Shack qui attire les touristes et les hommes d’affaire travaillant dans le quartier. Tous sont prêts à attendre plus d’une heure pour passer commande. Le cadre est très agréable puisque ce fast-food est situé dans un parc au milieu des écureuils. Une fois le menu choisi, une petite télécommande vous est remise et sonne dès que votre repas est prêt. Il ne vous reste plus qu’à trouver une petite place sous les arbres et les loupiotes de couleur qui donnent un esprit guinguette au square.

    Enfin, si vous aimez le homard, le Luke’s Lobster est fait pour vous ! L’enseigne réalise des burgers au homard absolument divins. Le Lobster Roll est particulièrement bon. Vous serez peut-être un peu déçu par la taille des sandwichs qui vous paraîtront peut-être un peu petits mais ils sont tellement bien garnis que vous serez tout de même rassasiés.

    Pour une cuisine plus exotique

    Les aficionados des saveurs brésiliennes vont se ruer chez Barbossa au 232 de la rue Elizabeth. Ce restaurant branché, situé à Nolita, propose des cocktails typiques du pays, des plats à base de saucisses, de lentilles et de polenta. L’atmosphère y est agréable, grâce notamment au personnel, très amical et attentif, et aux nombreuses animations. Profitez-en car le prix est raisonnable tandis que la qualité est au rendez-vous.

    Au cœur de Greenwich Village se cache Rosemary qui propose une très belle carte italienne et un très beau potager sur le toit qu’il est possible d’admirer en été. Testez les jus de fruits frais, 100% originaux (à base de betterave) et réservez plusieurs jours à l’avance une table pour y déguster un brunch. En dessert, goûtez au fameux Olive Oil Cake.

    Si vous êtes à Brooklyn, près du quartier de Bushwick, filez chez Roberta’s. Situé dans une ancienne zone industrielle, ce restaurant a très largement contribué au renouveau de ce quartier en passe de devenir le nouveau Williamsburg. Craquez pour les excellentes pizzas gastronomiques à base de sauce arrabiata servies dans un ancien garage aménagé de tables en bois et d’une verrière. Les portions sont conséquentes et le brunch gargantuesque. Il est recommandé de goûter aux pancakes de farine de maïs et au New Orleans Ice Coffee parfumé à la chicorée. Faites-vous servir sous le patio ou au petit bar extérieur qui bénéficient d’une ambiance très agréable.

    Après le déjeuner, place au goûter !

    Vous appréciez les cupcakes ? Alors foncez chez Magnolia Bakery et prenez en un au red velvet, la spécialité de la maison. Véritable douceur américaine, le cupcake avec son glaçage parfumé se déguste sans modération. La célèbre boutique fait aussi de très bons gâteaux à étages, très crémeux et aux couleurs très douces. Néanmoins soyez patient pour passer commande, l’attente peut-être très longue…

    Si Magnolia Bakery ne vous a pas convaincu, rendez-vous chez Little cupcake Bakeshop qui propose, en plus de succulents cupcakes, des muffins, des glaces au chocolat marbré de brownie, des cheesecakes, des cookies …
    Le lieu ouvre très tôt et ferme à minuit, vous pouvez donc y aller pour déguster un bon café le matin ou vous y rendre le soir pour aller chercher votre dessert après le restaurant.

    Vous pouvez également (et je vous y encourage), plongez dans l’un des salons de thé les plus célèbres de NYC dont le décor est semblable à celui d’Alice aux pays des merveilles. Laissez-vous tenter par les énormes desserts à partager de Serendipity : glace au caramel et chocolat avec coulis de chocolat, gâteau au beurre de cacahuète, rondelles de bananes et chantilly ! Le frozen hot chocolat comme la coupe pecan pie est aussi divine: une grosse part de tarte avec de la glace butterscotch, des noix de pécan et du caramel. Serendipity n’est pas qu’un salon de thé puisque des plats sont proposés sur l’énorme carte. Lorsque nous y sommes allés, nous avons pu observer des new-yorkais commencer par un milkshake avant de poursuivre avec des nachos de poulet, un burger au chili et un cheese cake. Attention, ce restaurant est tellement célèbre qu’il connait une affluence record, surtout le week-end : 3 à 5h de queue pour le brunch du dimanche ou le samedi, et malheureusement il est impossible de réserver !

    Vous avez envie d’un brunch ?

    Pour goûter à un brunch typiquement américain, allez chez Kitchenette, petite cantine au décor acidulé de Tribeca et de l’Uptown. Installez-vous à une table ou au comptoir pour saliver devant les patisseries et les gateaux glacés. Passez ensuite commande : tous les plats sont appétissants, notamment les œufs à la crème, les tranches de bacon, les oignons grillés, le muffin anglais et les pancakes au sirop d’érable. Même le jus d’oranges fraichement pressé est à tomber. Les portions sont copieuses et le café est en plus servi à volonté.

    Vous êtes à Brooklyn ? Dirigez-vous chez Roebling Tea Room, un ancien local industriel où se retrouvent tous les dimanches les artistes et hipsters du coin. L’intérieur, aménagé d’une décoration à la fois vintage et contemporaine, est animé par la musique et les discussions des clients. Un lieu cosy aussi douillet qu’un salon où est installé un bar central. Vous pouvez commander des salades, des sandwiches et surtout des cheeseburgers, réputés comme les meilleurs du quartier !

    Les new-yorkais de Greenwich Village se rendent fréquemment chez Jane, un restaurant qui propose des œufs brouillés au saumon ou encore des œufs Bénédicte accompagnés d’oignons caramélisés et de galettes de pomme de terre. Café, jus d’orange et thé sont également au menu. Pour le dessert, craquez pour le apple pudding aux framboises nappé de coulis de fruits rouges accompagné d’une glace vanille.


    Si vous souhaitez tester d’autres restaurants, vérifiez que la vitrine comporte un A imprimé en bleu. Celui-ci certifie que le contrôle d’hygiène a été effectué et que toutes les règles sont respectées. Fiez vous aussi à la mention Zagat qui est un guide référençant les bonnes adresses. Avec ces deux mentions, vous éviterez au mieux une déception certaine et au pire une intoxication alimentaire.

    Sachez également que début juillet, chaque année, est organisée la French Restaurant Week. Pendant une semaine, de très grandes tables new-yorkaises participent à cet évènement en proposant des formules abordables. L’occasion rêver pour profiter d’un menu haut de gamme à un prix dérisoire.

    Par ailleurs, tous les restaurants cités plus haut nécessitent une réservation effectuée quelques jours avant votre venue. Allez sur le site du lieu où vous souhaitez vous rendre ou sur Opentable.

    Enfin, laissez bien évidemment des tips. Il s’agit de pourboire égal à 15% du prix de l’addition. Vous pouvez laisser 10% ou 20%. Tout dépend de la qualité du service et de votre satisfaction. Attention, il serait mal vu de ne rien laisser. Pensez au personnel qui est relativement mal rémunéré.

    2
  • Miss Kô m’a mise K.O !

    Vous cherchez un restaurant qui sort de l’ordinaire, tant par sa décoration que par ses assiettes ? Laissez vos petits petons vous mener chez Miss Kô. Détenu par le grand Starck qui est également l’auteur de son design atypique, ce restaurant se situe avenue Georges V près de Louis Vuitton. Suivez les touristes asiatiques sur les Champs et vous tomberez forcément dessus ! Une fois devant l’entrée, faufilez-vous derrière le grand rideau en velours et patientez quelques instants à l’accueil le temps qu’une hôtesse vous place. Cela vous permettra d’admirer ce drôle de décor fantasmagorique mêlant couleurs chaudes, théières en papier suspendues et fresques manga érotiques.

    Vous avez ensuite la possibilité de choisir entre 4 emplacements différents: le centre qui reflète un peu une ambiance de cantine assez bruyante avec des petites tables très rapprochées. Le comptoir où vous pourrez y contempler les informations ou les diverses petites animations grâce aux écrans de télévision placés à l’intérieur de celui-ci. Sinon vous pouvez toujours vous installer dans un coin plus intime près de la terrasse ou même sur celle-ci afin de profiter de la petite brise du soir. Ensuite c’est parti pour la commande.

    La liste des cocktails est assez minime mais vous pouvez toujours miser sur un saké, une coupe de champagne ou un bubble tea aux perles du Japon qui craquent sous la dent, laissant un liquide suave éclater en bouche. En guise d’apéritif, commandez les nems. Elles sont exquises avec leurs arômes épicés, le croquant de leurs graines de sésame et la douceur sucrée de la sauce au chili qui les accompagne. Pour le plat, le choix est vaste et surtout difficile car tout est bon. Burgers aux parfums d’orient, coquilles Saint-Jacques aux petits légumes et nouilles sautées, poulet au riz coco et chutney de tomate ou bo bun aux cacahuètes à base de crevettes ou de poulet. Une gastronomie aux saveurs inédites puisque roquefort, miel et foie gras s’incrustent dans les gyozas et les sushis.

    Pour la note sucrée qui vient clôturer le repas, choisissez le dessert à base de meringue, de mangue et de framboise. Frais et léger, il apportera une touche de douceur en bouche. Pour conclure : un restaurant qui en met plein les papilles et les pupilles. C’est beau et c’est bon.

    Miss Kô
    51 Avenue George V,
    75008 Paris

    www.miss-ko.com

    miss-ko-bar

    img_5322Miss kô

     

    img_5322

     

    2
  • Un déjeuner chez Auguste

    Si vous trainez du côté de Bastille vers la rue de Lappe et que l’heure du déjeuner approche, dirigez-vous dans la rue Saint-Sabin, devant le numéro 10. Vous allez atterrir devant une grande devanture au nom d’Auguste qui réunit deux boutiques sous la même enseigne.

    La première est un concept-store qui propose toute une sélection de bijoux, de sneakers, de casquettes, de Van’s collector et de fringues assez originales aux imprimés réalisés par des graffeurs.

    Mais c’est sur la seconde boutique que nous allons nous attarder. Il s’agit d’une petite cantine essentiellement fréquentée par les habitués du quartier, les étudiants des écoles alentours et probablement les potes des cuistos. Des petits chanceux qui se gardent bien de divulguer le nom de leur lieu favori pour continuer de déjeuner en paix sans être dérangés par de nouveaux clients.

    Le cadre est sans chichi, minimaliste. L’espace est simplement aménagé par des tables blanches, quelques chaises, des banquettes collées contre un mur en briques et une grande ardoise où sont notés les plats. L’ambiance y est conviviale. Pour peu on pourrait s’y méprendre et se croire chez des amis qui nous concocteraient des assiettes appétissantes.

    Au menu : deux barbus tatoués aux chemises de bucherons confectionnent une cuisine de saison avec des soupes, des tartes, des plats cuisinés, des sandwiches variés et toastés bien croustillants mais aussi des salades à composer soi-même. 3 bases possibles : salade, chou chinois ou pâtes au pesto auxquelles on ajoute 3 ingrédients au choix parmi lesquels du comté AOC, du Bresaola, du jambon de parme ou encore des copeaux d’oignons frits. Pour le dessert, c’est un fondant au chocolat ou un smoothie aux fruits du moment.

    Après avoir passé commande auprès de la serveuse, qui demande de manière décontractée : « salut, ça va ? Qu’est-ce que je te sers ? », on va gentiment s’asseoir et on attend d’être appelé pour venir chercher son plateau lorsqu’il est prêt. Il n’y a plus qu’à déguster son repas sur fond de musique old school (rap, hip-hop…) avant de débarrasser avant de partir !

    En bref, un endroit à la cool, un accueil amical, des ingrédients frais pour un déjeuner sur le pouce de qualité.

    AUGUSTE
    10 rue Saint Sabin
    750011 Paris
    2
  • Une petite Alimentation Générale ?

    Jeudi ? Et si on se bougeait du côté de Parmentier ? Direction l’ALG, autrement dit l’Alimentation Générale ! Vous ne pouvez pas manquer sa grande devanture bleue qui annonce la couleur : soda, café, bière, vin et concert ! Bon il serait quand même temps de rentrer non ? Donc on se dirige vers la grande salle au style rétro. Mobilier dépareillé, vieux cendriers… c’est tout un tas de bric à brac coloré et roots digne d’une brocante. Bref, la décoration atypique attire l’œil et même les toilettes donnent envie d’y passer du temps. Probablement la faute aux affiches vintage sur les murs.

    Bon déjà que le cadre est pas mal, l’ambiance quant à elle remporte tous les suffrages.
    Pourquoi ? Tout simplement parce que des artistes viennent se produire sur la petite scène pour notre plus grand plaisir. Musique orientale, tzigane, rock, jazz, pop, funk, électro… tous les styles se succèdent semaine après semaine tout en savourant bière et tapas. Puis après le live, le DJ prend le relais : Ambiance rythmée garantie pour ce lieu attachant à la prog’ éclectique.

    Alors, ça vous branche ? Pour connaître la programmation de la semaine (attention, c’est ouvert du mercredi au dimanche), rendez-vous sur le site de l’Alimentation. wink

    Et côté tarif me direz-vous … ? Raisonnable serait le mot juste. Happy hour du mercredi au samedi de 19h à 4 du mat’, 10€ avec une conso le WE jusque 22h et même gratuit le jeudi à 23h.
    Pour la bouffe, entre 10 à 14€… bref ça serait vraiment con de s’en priver.

    L’Alimentation Générale, 64 rue Jean Pierre Timbaud. 75011 Paris.


    1

Contact Form Powered By : XYZScripts.com