• New-York : épisode 5 – où passer la soirée ?

    Vos journées à New-York sont, sans aucun doute, bien remplies mais il faut absolument garder de l’énergie pour profiter de la vie nocturne ! Big Apple montre un autre visage une fois la nuit tombée. Tandis que le ciel s’assombrit, la lumière des panneaux publicitaires devient de plus en plus éblouissante. Dans la pénombre, les buildings, désormais éclairés, dominent encore davantage la ville. New-York brille ainsi de milles feux, comme une citée illuminée sortie tout droit d’un rêve. Il est donc impératif de découvrir cette autre facette de la ville. Mêlez-vous aux autochtones, noyez-vous dans l’effervescence des concerts et évènements sportifs, rendez-vous dans les lieux branchés, admirez les vues à couper le souffle des rooftops… Pour cela, mettez donc vos plus beaux apparats et faites comme les working girls et les golden boys bien apprêtés. Tous lèvent la main pour appeler un taxi jaune qui les emmènera dans les quartiers qui s’animent après 19h.

    Cependant, avant de prendre la poudre d’escampette vers les restaurants ou autres bars, il faut se renseigner sur les évènements prévus pendant votre séjour.

    Des concerts et de la sueur !

    De nombreux concerts sont organisés au Madison Square Garden mais ils sont souvent hors de prix. En revanche, il ne faut pas rater les matchs de basket qui ont lieu au même endroit et qui valent le déplacement. En si prenant à l’avance, les places sont peu chères (certaine sont à $25). La mise en scène d’avant match et de la mi-temps est incroyable sans parler de l’ambiance qui est survoltée. Tout le monde vibre au rythme des rebonds du ballon et suit le chrono qui défile. Plus qu’un événement sportif, c’est un véritable spectacle qui se déroule devant une foule en délire. Prenez des hot-dog à savourer dans les gradins et des gants géants en mousse que vous agiterez en scandant le nom de votre équipe !

    Pour découvrir les évènements organisés au Madison Square Garden et les prix, rendez-vous sur le site.

    Vous souhaitez plutôt découvrir le baseball ? Alors allez au stade de Brooklyn au Yankee Stadium pour voir jouer l’équipe de New-York. L’ambiance est décontractée et les spectateurs regardent le jeu en sirotant une bière et en mangeant des chips au fromage. À faire au moins une fois même si vous ne comprenez pas les règles ! Rendez-vous sur le site des compétitions pour acheter des billets. Attention, il faut s’y prendre à l’avance pour bénéficier de tarif attractif.

    Et avez-vous pensé au cinéma ? Ça peut vous paraître un peu dommage de passer une soirée devant un écran à New-York mais je vous promets que ça vaut le détour. Pour ma part, avoir vu Godzilla fut un véritable spectacle. Les américains ont une façon bien à eux de regarder un film. Ils sautent de leur siège, crient pour soutenir les protagonistes (Godzilla en l’occurrence), applaudissent, sifflent et mangent leur pizza XXL comme à la maison. Et puis c’est un bon moyen de voir un film avant la France !

    Enfin, le jazz est très réputé à New-York. Vous pouvez aller en écouter dans l’un des plus anciens clubs qui se nomme le Blue Note dans West Village. Cet endroit a vu défiler les plus grands noms du jazz ! Prenez une table pour être sûr d’être bien placé ou pensez à réserver. À tester absolument.

    Prenez de la hauteur, mangez exotique et partez à la chasse aux bars cachés !

    Et si on s’en jetait un petit sur le toit d’un immeuble pour profiter de la vue ? New-York regorge de rooftops d’où il est possible d’admirer les différents quartiers de Manhattan. Boire un verre, danser, diner, bruncher… on peut tout y faire. Il suffit de trouver les bons endroits.

    Quartier de Midtown (Vue sur l’Empire State Building)

    Pour commencer, rendez-vous au célèbre 230th de la 5ème avenue près du Flatiron et non loin de l’Empire State Building. Lorsque vous êtes à l’accueil, allez tout au fond et prenez l’ascenseur jusqu’au 20e étage. Vous allez découvrir un grand espace lounge aux canapés douillets et aux façades vitrées qui offrent une vue incroyable sur l’île. Mais le mieux est encore de monter sur le toit où se trouve une terrasse en teck entièrement aménagée avec des palmiers tout autour. Commandez un mojito auprès des serveuses à la plastique parfaite et laissez-vous tenter par les peignoirs qui vous seront prêtés s’il fait un peu froid. Comptez entre $15 et $20 le cocktail que vous siroterez en scrutant les buidings et $30 pour le brunch.

    Si vous avez un penchant pour la cuisine mexicaine, les tacos et la téquila, le bar sur le toit du Pod 39 va vous séduire. Absolument exceptionnelle, la terrasse est bordée d’arches en briques derrière lesquelles se trouve une forêt de gratte-ciel. L’une des vues les plus époustouflantes de Midtown.

    Vers Midtown East, entre Park Avenue et Lexington, est situé le Renaissance 57, rooftop de l’hôtel Marriott. Il faut se rendre au 16e étage pour découvrir la terrasse, le bar et surtout la vue fantastique sur le Chrysler Building. Très relaxant, l’endroit est confortablement aménagé. Parfait pour se détendre. On trouve également sur le toit un restaurant français. Parfait si vous êtes nostalgique de notre chère gastronomie.

    Plus en direction de Midtown West se trouve un très beau rooftop typiquement new-yorkais qui offre une magnifique vue sur l’Empire State Building. Celui-ci est situé au 13e étage du Refinery hôtel. Vous pouvez vous y rendre à partir de 16h pour boire un excellent cocktail sur fond de musique branchée. Cependant, ne vous laissez pas tenter par la nourriture proposée qui est assez banale et chère.

    Toujours à Midtown West, The Roof offre une vue sur l’écrin de verdure de la grosse pomme. J’ai nommé Central Park ! Montez au 29e étage du Viceroy. Vous allez y découvrir une terrasse dont la décoration est entièrement inspirée de la mer. Cocktails, bières, vins internationaux et petite restauration figurent au menu. Tendez l’oreille pour apprécier l’ambiance musicale assurée par des DJ de qualité.

    C’est un magnifique rooftop appelé Upstairs qui est installé au 30e étage du Kimberly Hotel. Celui-ci a l’avantage d’être ouvert été comme hiver grâce à sa véranda rétractable. Pour $18, vous profiterez d’un cocktail avec une vue époustouflante sur la ville et surtout sur le Chrysler Building. Pourquoi ne pas admirer le panorama dès l’aube ? Ce rooftop propose, chaque matin, un buffet dressé pour le petit-déjeuner et un brunch le week-end.

    Garment District (vue sur Times Square)

    Pour admirer Times Square d’en haut, il faut grimper au sommet du Dream Hotel où se trouve le bar l’Ava Lounge. La décoration intérieure est très design, tout comme celle de la terrasse. Il est conseillé d’arriver très tôt pour dénicher une place car le toit est pris d’assaut dès l’heure de l’happy hour. Il est recommandé de goûter aux pizzas et foccacias pour accompagner votre cocktail car elles sont véritablement succulentes ! Par contre, les prix sont assez excessifs et l’environnement assez bruyant. Vous serez prévenu !

    Place à l’une des dernières terrasses inaugurées à New-York. Le Sky Room, rooftop de l’hotel Fairfiels Inn & Suites. Vous admirerez, depuis le 33e étage, la vue la plus haute donnant sur Times Square. Allez-y de jour comme de nuit, la vue vaut véritablement le déplacement… à l’inverse du personnel peu chaleureux.

    Pour prendre un verre dans le bar panoramique le plus classe de New York, une seule adresse : le Skylark. On peut admirer depuis le 30e étage, les panneaux lumineux de Time Square, le Chrysler building et l’Empire State Building. Manhattan est, depuis tout la haut, absolument magique.

    Vous pouvez aussi vous rendre au Rose ou Jade Bar du Gramercy Park Hotel. Les new-yorkais s’habillent de façon très branchée et classe pour s’y rendre en after work. Ils se détendent grâce à la lumière rouge tamisée en écoutant un live de blues ou de jazz. Le décor est somptueux avec un style bohème et des murs en velours. Les cocktails sont également à tomber. Tenue correcte exigée pour se noyer dans la foule des célébrités qui rodent dans le Rose bar, derrière le Jade bar, assez sélecte et équipé d’un billard.

    Meatpacking District (vue sur l’Hudson River)

    Meatpacking District offre l’un des plus célèbres rooftops de Manhattan. J’ai nommé le Bain du Standard. Pour y accéder, faites la queue sur le côté de l’hôtel et arrivez avant 23h le week-end pour ne pas rester à la porte. De nombreuses réceptions sont organisées dans ce lieu qui compte, chaque week-end, de nombreux VIP au m2. Cette boîte, assez atypique, dispose d’un jacuzzi intérieur prés du bar. Prévoyez votre bikini parce que boire un cocktail dans la mousse en admirant la vue est tout simplement magique. Ensuite, grimpez d’un étage et foulez la fausse pelouse du toit. Asseyez-vous dans un fauteuil, buvez un cosmopolitan et regarder l’Hudson River et le New Jersey. Pour peu, on se croirait au paradis.

    Dans le quartier de trouve aussi le Gansevoort hôtel. Comptez entre $30 et $60 la soirée. On peut y aller pour profiter d’un after work ou pour faire la fête près de la piscine. Différentes salles permettent de discuter, danser ou écouter mixer un Dj. Attention, il faut y aller relativement tôt pour ne pas attendre.

    Enfin, le dernier bar du quartier dont j’aimerai vous parler est le Provocateur. Il se trouve dans l’hôtel Gansevoort cité ci-dessus. Vous y serez accepté si vous avez la plastique d’un mannequin ou un gros compte en banque. En effet, à l’intérieur déambulent des femmes ressemblant à des mannequins et des hommes qui multiplient les bouteilles de champagne hors de prix pour en mettre plein la vue. La clientèle étant très séductrice, l’atmosphère est sensuelle, voire surtout sexuelle. Il faut dire que le décor est propice à la drague avec la reproduction d’un parc, de ses arbres et de ses balançoires sans parler de la musique mixée par de très bons Dj. Cependant, sachez que l’entrée est très sélective et qu’à moins d’être Cara Delevingne ou un beau milliardaire ténébreux, vous ne pourrez pas profiter du lieu.

    Pour dîner, le Spice Market est à ne surtout pas manquer. Fréquenté par une clientèle branchée et relativement aisée, ce restaurant asiatique possède un décor tout simplement magnifique. L’ambiance est feutrée et intime, le personnel très accueillant, mais surtout les plats sont délicieux. La cuisine est en effet raffinée et très goûteuse : testez le poulet au curry et le riz à l’œuf et au gingembre… un délice épicé pour les papilles qui voyageront, à chaque bouché, aux pays des Mille et Une Nuits.

    Un autre restaurant vaut réellement le détour. Il s’agit du Buddakan, un restaurant thaïlandais et chinois aussi beau que bon. Il faut donc réserver longtemps à l’avance pour profiter de la beauté du lieu et de la qualité des plats parmi lesquels les dimsum, les crevettes à l’aigre-douce et les mets à base d’ananas… Demandez à être placé dans l’immense salle principale où se trouvent de magnifiques lustres et une très belle et grande table. Le décor est grandiose. Pour la petite histoire, ce lieu avait servi de décor dans le film Sex and the city.

    Hell’s Kitchen

    Hell’s Kitchen abrite le très hype Ink48 (photo en début d’article). Un hôtel où se trouve, au sommet, le rooftop Press Lounge. Il faut prendre l’ascenseur pour découvrir tout en haut une vue à couper le souffle ! Vous pénétrez tout d’abord dans une salle feutrée, et en partie vitrée, aménagée par des fauteuils disposés ça et là devant une cheminée à l’éthanol qui réchauffe l’atmosphère. Le mieux est encore d’aller à l’extérieur pour s’asseoir prés du grand bassin d’eau qui ressemble à une piscine. De cet endroit il est possible de voir les enseignes publicitaires et les hauts gratte-ciel de Times Square.

    Vous avez un portefeuille bien rempli et vous souhaitez passer la soirée dans un endroit assez original ? Alors montez jusqu’à l’Hudson Lodge. Située sur le toit de l’Hudson Hôtel, la terrasse va littéralement vous plonger dans l’ambiance d’un chalet sorti tout droit d’une station de ski très luxueuse. Les cocktails sont très bons et originaux, notamment celui à base de chocolat et de citrouille. Goûtez aussi au bretzel chaud au fromage et à la moutarde. Dégustez-les sur les fauteuils recouverts de fourrure tout en admirant les grizzlys géants en peluche ou les têtes d’animaux disposées un peu partout !

    Pour une ambiance 100% française, rendez-vous au XVI Bar qui offre une très belle vue sur Times Square. Montez au 16e étage et découvrez la décoration inspirée de l’époque de Louis XVI. C’est chic mais un peu kitch tout de même.

    Upper West Side

    Célèbre pour avoir servi de décor à la série Gossip Girl, l’Empire Hotel propose une terrasse au 12e étage qui offre une vue sur le Lincoln Center et Central Park. La jeunesse branchée s’y donne rendez-vous pour écouter du rock, de la pop, du hip-hop et du reggae jusqu’à 3h du matin. En revanche, ne vous attendez pas à une nourriture exceptionnelle et n’y allez pas pour parler tranquillement car l’intérieur est assez bruyant.

    TriBeca

    Direction TriBeCa pour se rendre à l’hôtel James ! Flambant neuf, celui-ci propose deux bars sur son toit. Le premier se nomme le Garden et ressemble d’avantage à un jardin aménagé où on peut déjeuner. Le véritable rooftop Jimmy se trouve bien plus haut. Il faut monter l’escalier puis prendre l’ascenseur pour y accéder. Le bar n’est pas très grand mais la terrasse, qui comprend une piscine, est chic et tendance. Le chef propose par ailleurs une belle gamme de cocktails et prépare ses propres sirops et des jus à partir des herbes de son jardin.

    Soho

    Il y a de nombreux restaurants dans l’île mais seulement quelques uns valent réellement le déplacement. C’est le cas de The Mercer Kitchen qui propose une cuisine inventive et savoureuse mêlant à la fois la gastronomie française et américaine. Comptez entre $30 et $60 pour déguster une pizza à la truffe, des boulettes de viandes sur un lit de linguines ou un plateau de fruits de mer. Un vrai régal !

    Original et conceptuel, Beauty and Essex est un bar caché dans Soho auquel on accède derrière un commerce lambda. Tapas et cuisine américaine sont proposées dans ce lieu rappelant ceux de la prohibition. Non seulement l’endroit est très sympa mais en plus l’ambiance est typiquement new-yorkaise, autrement dit 100% branchée. Allez-y pour faire la fête mais sûrement pas pour un dîner en tête à tête car le bruit est omniprésent et bien que la cuisine est appétissante, les portions sont assez minimes. Prévoyez un budget assez conséquent car la note grimpe vite.

    East Village

    Du côté d’Alphabet City se trouve un bar caché considéré comme l’un des meilleurs au monde. Pour y accéder, il faut appeler non stop à partir de 15h jusqu’à avoir quelqu’un au téléphone. Cela vous permettra d’effectuer une réservation et d’éviter l’attente qui dépasse parfois 2h le samedi soir. Ensuite, attendez 18h et entrez dans l’échoppe à hot-dog Crif Dogs à l’intérieur de laquelle se trouve une cabine téléphonique. Entrez dans celle-ci, décrochez le combiné puis composez le 1. Au bout de quelques secondes, le mur de la cabine s’ouvre et une hôtesse vous accueille. Vous découvrez alors le Please Don’t Tell, un bar cosy avec une ambiance feutrée et une carte de bons cocktails. Goûtez au célèbre Bourbon au bacon. Aussi surprenant et inattendu que délicieux. Cependant, n’y allez pas pour faire la fête mais plutôt pour discuter dans une atmosphère tamisée car il est interdit de rester debout et de parler fort.

    Long Island City

    On peut aussi passer une très bonne soirée en dehors de Manhattan ! Prenez par exemple le téléphérique en direction de Long Island City. Adepte de la cuisine américaine fusionnée à celle de l’Asie, rendez-vous sur le rooftop Penthouse 808 de l’hôtel Ravel. Vous apercevrez ainsi les lumières de Manhattan tout en dînant. Vous admirerez en plus le Queensboro Bridge et, si vous avez de la chance, le coucher de soleil sur fond de musique lounge.

    Brooklyn

    Il y a aussi de splendides terrasses à Brooklyn ! À 10 minutes de la station de métro Bedford se trouve le rooftop du Wythe Hotel, ancienne usine de textile. Le toit offre une vue incroyable sur les buildings de Manhattan. Jetez en plus un coup d’œil à la décoration intérieure. Très minimaliste, elle met surtout en valeur les matériaux comme la brique, le béton ciré et le bois. Le tout confère une ambiance loft des plus agréables. Sirotez un verre dans ce décor typiquement new-yorkais vous reviendra à $12 environ mais prévoyez un autre endroit pour diner car aucune nourriture n’est servie.

    Vers Williamsburg se trouve Union Pool. C’est à la fois un pub et une salle de concert qui dispose, en plus, d’un espace extérieur. La convivialité est de mise dans ce lieu très complet où se rencontrent les new-yorkais branchés, les étudiants et les gens du quartier. Laissez-vous tenter par les concerts amateurs en semaine ou tapez du pied en écoutant la musique des années 60 que diffuse le bar. Pour garder un souvenir, prenez-vous en photo grâce au vieux photomaton.


    Attention, n’oubliez pas que pour avoir accès aux bars et rooftops, et surtout pour siroter des cocktails, vous devez impérativement présenter votre passeport qui prouvera que vous avez 21 ans ou plus. Et oui, aux Etats-Unis, l’âge légal pour boire de l’alcool n’est pas 18 ans ! Enfin, tâchez de bien vous vêtir pour entrer dans ces lieux prestigieux même si de nombreux américains parviennent à passer la sécurité en tennis et polaire. D’autres rentrent en mini avec des talons à paillettes de 12 cm. De ringard à vulgaire, tous les styles sont à Manhattan ! Comme quoi la classe n’est pas innée…

    Wythe Hotel

    230 Fifth

    Skylark

    VXI

    Standard

    StandardRefinery

    Pod  39

    Provocateur

    Mercer

    Please don't tell

    Ava Lounge

    Gansevoort

    Beauty and Essex

    Buddakan

    Hudson Lodge

    Spice Market

    Jade et Rose Bar

    Empire Hotel

    carousel_934

    Penthouse888

    Union Pool

    Kimberly Hotel

    5
  • AM444 & M

    Il est 4h du matin. Une insomnie redoutable a raison de mon sommeil. Je suis dans la pénombre, assise sur mon lit, hypnotisée par la luminosité de ma petite lucarne, statique tel un zombi. Mes yeux peinent à se fermer. Ma main zappe frénétiquement quand tout à coup j’entends un son plutôt accrocheur. Je suis sur une chaîne musicale qui passe une session électro. Je tends l’oreille et j’écarquille mes orbites rougies sur le clip intitulé « Détache-toi ». Il met en scène une femme qui déambule au ralenti dans la nuit noire et feutrée de Pékin. D’une beauté fascinante, les badauds ne la quittent pas des yeux et se retournent sur son passage. Les néons floutés créent une atmosphère sombre, veloutée et sexy. Tout à coup j’entends par intermittence une voix qui m’est familière. C’est -M-. Je reconnais les lunettes lumineuses de l’artiste que l’on aperçoit tout au long du mix. Après quelques recherches, je découvre qu’il s’agit d’un featuring avec un duo chinois/hollandais appelé AM444.

    AM444 est composé de ChaCha, icône des nuits underground de Shanghai qui chante en mandarin et de Jay Soul, producteur hollandais et claviste, arrivé dans la mégalopole pour vivre son rêve chinois. De ce mélange culturel émergent des sonorités électro-pop délicates qu’ils tentent à appeler de la soul éclectique. Ils savent marier à la perfection la tradition chinoise et la modernité. Un son exotique mais qui n’en est pas moins urbain. Une originalité à l’origine d’une effervescence certaine et immédiate dès la sortie de leur premier EP « Eye Wonder ». C’est sur Internet, grâce à un ami, que -M- a découvert ce fameux duo qui fit quelques mois plus tard ses premières parties en Chine. « Détache toi » est la première chanson extraite du EP européen. ChaCha et -M- y mêlent, tout en douceur, français et mandarin. Un mix totalement enivrant et envoûtant grâce à la voix sensuelle de ChaCha et aux paroles susurrées par -M-, le tout accompagné de riffs de guitare qui prend au tripes.

    EP disponible sur Itunes.

    1
  • Festival, la vitrine de tous les styles

    L’été se termine et la saison des festivals aussi. Et oui ce week-end a eu lieu la fête de l’Huma, l’un des derniers grands rendez-vous musicaux de la saison. Le moment est donc venu de faire le point, notamment sur les festivals ayant eu lieu au cœur de la région parisienne (et oui faute de moyens, il apparaît difficile de courir après tous les festivals de France). Alors de Solidays et son organisation relativement merdique à Rock en Seine et ses groupes mythiques des années 90, que retient-on de cette cession 2012?

    L’électro fait son show

    S’il y a bien une chose que l’on a pu constater, c’est que les festivals ont vibré grâce à des groupes très électros. De Birdy Nam Nam à Metronomy pour les Solidays et de C2C, Brodinski, Agoria à Little Dragon pour Rock en Seine… Un régal pour les oreilles mais aussi pour les yeux, notamment avec le show visuel de C2C qui a envoyé du lourd. On retiendra également la prestation de Birdy Nam Nam qui nous a plus que comblé, nous envoyant au septième ciel et cela même s’ils ont été un peu décevants sur leur titre phare « Abesse ». Même le son de Caravane Palace, mélange d’électro et de jazz manouche nous a fait danser en plein cœur de l’après-midi, une pinte à la main. On vous le dit, 2012 fut un grand cru électro!

    Du rock, encore et toujours

    Malgré tout, le rock domine avec de vieux groupes qui perdurent. Alors que nous étions sûres d’avoir vu le meilleur concert rock avec Placebo, Green Day nous a transporté dans une ambiance euphorique et électrisante clôturant ainsi Rock en Seine de la meilleure façon qu’il soit. Fort heureusement peut-on dire car Noël Gallagher avait plutôt déçu la veille avec un concert en demi-teinte. Il faut le dire, la meilleure partie fut la dernière avec deux reprises d’Oasis. Mais le rock a aussi de beaux jours devant lui avec des groupes plus jeunes mais tout aussi survoltés tels que Bloc Party ou Black Keys qui nous en ont mis plein les écoutilles !

    Une ambiance fashion

    Mais le plus marquant fut sans conteste le défilé de modeuses lors de Rock en Seine notamment. Des talons compensés, des micros shorts, des vestes militaires, des plumes, des foulards en veux-tu en voilà… une fashion week sur trois jours au pays des festivalières. Les magazines et sites web ne s’y sont d’ailleurs pas trompé en y envoyant des photographes aux aguets prêts à shooter les looks les plus improbables ou les plus tendances. Imaginez plutôt : un couple aperçu mains dans la mains avec des talons aiguilles en plein milieu d’un terrain de boue pour la demoiselle et un petit short moulant, chaussures bateau et chapeau melon pour le jeune homme… de quoi se demander parfois lequel des deux était le plus efféminé.

    Un public de plus en plus jeune

    Je ne savais pas que les festivals accueillaient désormais un public aussi jeune. 14 ans max, c’est l’âge que devaient avoir les gamins prostrés devant la scène d’Orelsan aux Solidays. Et ce que l’on peut dire c’est qu’en les voyant lutter à travers le public avec leur mine défaite pour prendre l’air, ils ne devaient pas avoir bu que de l’eau… À 21h30, tout le monde était bourré.
    Et comment ne pas parler de ces deux petites nanas d’à peine 15 ans gaulées comme des mannequins et maquillées comme des voitures volées, venues nous parler pour nous taxer un joint…
    À douce jeunesse, où es-tu passée ? Pardon, je rectifie, à parents, où êtes vous passés ?!

    Une critique, une remarque ?

     Depuis quand les festivals sont-ils devenus des repaires de modeuses et de gosses dépravés ?
    Mais quelle question ! Depuis toujours en fait. J’ai juste pris de la bouteille et vois maintenant les choses autrement (merde, c’est triste de vieillir).

    Visiblement, nous aussi nous avons un style bien à nous ... assez tout du moins pour nous faire prendre en photo.

    0
  • Révolutionnaire ou régressif ?

    « Adopte un mec », le site de rencontres des 20-35 ans qui connaît un succès fulgurant, a enfin sa boutique ! Certes elle n’est qu’éphémère mais elle connaît déjà un franc succès, ne serait-ce qu’auprès des invités conviés lors de son inauguration, Chantal Lauby et Bérengère Krief  en tête.

    Situé au 19 rue des Halles, (rebaptisée la rue du Bonheur pour l’occasion), ce lieu temporaire de l’amour 2.0 est inratable, notamment par sa façade rose et noir, couleurs emblématiques du site. À l’intérieur ? Ambiance girly, atmosphère sucrée… un véritable cocon rose bonbon au design épuré et branché.

    Mais rentrons dans le vif du sujet. Comment transposer le concept du site ? Est-ce que les femmes vont se balader à travers des rayons entiers d’hommes et les mettre dans leur panier ? Et bien c’est presque ça.

    Des boîtes ont été placées dans les vitrines et dans la boutique afin d’y exposer plusieurs hommes, bien sous tout rapport, du moins physiquement. Geek, rockeur, surfeur, gentleman, aventurier… Mais cela ne sert qu’à vous appâter mesdames car bien évidemment vous ne trouverez pas des centaines d’hommes sous vitrines si vous comptez vous y rendre.

    En réalité, la boutique expose, sur des pans de mur, des centaines de photos d’hommes inscrits sur le site. À vous de faire votre choix et de noter leur identifiant afin de pouvoir les contacter ultérieurement.

    Vous trouverez également, dans certains endroits de la boutique, des portants de vêtements avec des cintres classés par style (barbu, tatoué…) et sur lesquels y sont accrocher des fiches produits. Chacune d’elle comporte la photo d’un célibataire, son âge, sa fonction, ses atouts, ses passions…

    Il ne manque plus que le code barre, la date de péremption et le sigle « conforme aux normes européennes» pour que ces hommes deviennent des boîtes de conserves à déguster lors des soirs de pénuries. Saluons notre belle et chère société de grande consommation.

    Mais la vraie fonction de la boutique, c’est le sous-sol design. Canapés et fauteuils meublent un espace cosy pour des rencontres intimes entre célibataires avertis. Un lieu sympa pour y fixer un « date » par exemple. De quoi dédramatiser le moment fatidique de la rencontre réelle.

    Alors, que pense-t-on de cette boutique ?

    → Atypique, drôle, colorée, originale, décalée … bref, cette boutique transpose le site dans le réel et ça n’est pas pour nous déplaire.

    Mais soyons réaliste, c’est surtout son côté éphémère qui renforce son côté attractif car sur le long terme, le concept pourrait devenir franchement douteux.

    Mais qu’est ce que l’on en pense dans le fond ?

    Pour les plus optimistes, « Adopte » révolutionne les rencontres et est en passe de devenir une véritable agence matrimoniale pour bobos branchés (mais loosers en amour ou en cul, tout dépend de l’utilité que vous y trouvez).

    Pour les plus défaitistes, cette toute nouvelle boutique pourrait être comparée à une SPA humaine. À s’y méprendre, les ressemblances sont frappantes : des chiens (avec des puces) dans des cages contre des hommes (avec des morpions) dans des boîtes.

    Enfin, certains et certaines d’entre nous y verront peut-être un espèce de Mcdo où il est possible de commander un homme maxi Best of Big Mac avec des tatouages en supplément. Possibilité de le consommer sur place ou de l’emporter, comme au drive. À vous de savoir à quelle sauce vous souhaitez déguster votre produit.

    Alors concept révolutionnaire ou régressif ? À vous de choisir !


    0
  • Wanderlust, le paradis branché

    Hey, vous voyez ce gros machin tout vert qui surplombe la Seine quand on rentre dans Paris depuis la porte de Bercy ? Mais si à côté de la gare d’Austerlitz ! Ça y est, vous y êtes ? Ok, et bien c’est la Cité de la Mode et du Design !

    Bon d’accord, ce n’est pas non plus une information ultra-révolutionnaire mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il s’y trouve une terrasse avec vu la Seine qu’on appelle le Wanderlust. Et l’avantage, et bien c’est qu’on peut y faire plein de choses !

    Quoi par exemple ? Manger, notamment les lendemains de cuite (le restaurant propose des plats de pâtes bien consistants pour réparer nos petits estomacs endommagés par l’alcool ), on peut aussi  y danser lorsque les DJ viennent mixer (dès 18h du mercredi au dimanche), on peut y faire du sport le dimanche (des cours de yoga y sont dispensés), regarder un film sous les étoiles quand la terrasse se transforme en cinéma, admirer des œuvres quand il y a des expositions… bref c’est un lieu ludique plein de mystères.

    Mais en règle générale, ce qui est plutôt appréciable, c’est que l’on peut venir s’y détendre l’après-midi au grès des péniches qui naviguent sur l’eau ou venir faire la fête le soir pour y passer une soirée branchée en admirant le coucher de soleil. Plutôt hype, et trendy, c’est un endroit tendance qui implicitement exige une tenue correcte. Attention, j’entends être classe avec du style. On oublie donc le maquillage type « voiture volée », faut pas déconner : nous ne sommes pas des cagoles de Miami mais des parisiennes à la pointe de la mode.

    Côté planning, c’est chaque semaine la même chose :

    Mercredi, soirée « été d’amour » avec de la bonne musique électro (ce soir donc, alors magnez-vous parce qu’il faut arriver tôt).

    Jeudi, soirée avec des collectifs  artistiques et média culturel.

    Vendredi, Sur-Mesure DJ Set

    Samedi, Baignade Interdite. L’après-midi c’est ateliers pour les petits et les grands.

    Dimanche, Get A Room ! for friends. C’est yoga, massage … bref un dimanche en douceur.

    Et comment on s’y rend ?
    32 Quai d’Austerlitz
    75013 Paris
    Métro Quai de la gare ou gare d’Austerlitz.
    Ouvert du mercredi au samedi de 18h à 6h et de 11h à 2h le dimanche

    www.wanderlustparis.com

     

    0

Contact Form Powered By : XYZScripts.com